— Ici, on va s’employé à écrire des trucs sur tout et n’importe quoi.

On va chercher ce que j’aime.
On va faire des fautes.
On va les corriger.
On va se prendre la tête.
On va croire que cela sert à rien.

— Mais on va s’amuser,
on va écrire sur :

  • le graphisme peut-être comme je suis graphiste ça semble logique. On verra.
  • la photographie, ouais une fois j’ai fait une photo. C’était quoi d’ailleurs ma première photo ???

— Je ne me rappelle pas bien, mais je me souviens juste que mes parents nous achetaient
des appareils photos jetables en plastique 400 ASA 36 poses KODAK quand on partait en voyages scolaires.

— On devait rapporter des souvenirs à nos parents. Génialll!!!

— C’était plutôt des photos floues sous ex ou on devinait à peine une bite.
Souvent celle du plus rebel de la bande (je ne dis pas ça pour ça) « le chef ».

— Est ce que c’était à proprement dit une photo?
Cela en avait tout l’air, puisqu’elle existait bien.

—  En mémoire, j’ai bien la honte subit au moment de récupérer les négatifs et le plus souvent, les tirages papier brillant format 10x15cm.
Que du bonheur, de partager les photos de l’entrée de l’église de pétaouch nok après 21 h de car à sa grand-mère émerveillée et non pas par l’église.
Bref, alors est ce que c’est une photo? [après 10 min de recherche google pour une photo illustrant mon propos avec les mots clés : bite, flou, jetable, argentique et j’en passe].

— Google a bien trouvé de trucs mais pas ce que je cherchais.

— Je vous laisse réfléchir.

— Enfin je me suis rappelé, que lors d’une visite à Beaubourg vers 14 ans, je suis tombé sur ça. (ci-dessus)

Robert Mapplethorpe (bon c’est pas beaubourg mais presque)

—  Alors ouiii c’est dans un musée avec d’autres oeuvres (peinture euh sculpture euuh) donc c’est une photo quoi!`

—  Est ce que l’on est loin de la bite flou poilu de Mickaêl ? Je me demande.

— il faudrait analyser les images forcément, les confronter, définir leur différence, leur similitude pourquoi pas.

— Je m’égare…

Oui.

—  C’ést bien un petit billet d’humeur sur les possibilités d’écrire sur mes point d’intérêts.
On voit ce que ça donne. On donne directement au bout de quelques lignes sur une bite, superrr.

— Je sens le niveau, qui va se dégager de ce blog.

—  On reprend,

  • la typographie,
  • l’animation 2D 3D,
  • le cinéma, comment on monte un film, comment on fait un film. Je vois déjà dans quoi je vais me perdre.

— Alors oui,
Pleins de sujet à discuter, mon goût pour tout, et comme j’aime rien…

  • la hifi,
  • le design d’objet,
  • les bagnoles,
  • les couteaux,
  • les meubles
  • les lampes,
  • l’architecture,
  • la sérigraphie,
  • les sneakers,
  • les spiritueux,
  • la création de marque

blabla bla
en fait, comme tout le monde.

— Je cherchais une tribune pour mettre à plat mes questions, mes objectifs, mes moyens, toussa toussa

Voiiiiiii làà

— Ma première vrai photo donc [après 10 min de recherche dans mes archives, je n’ai pas trouvé, mais ça tourne autour…]
Ça sera mes premiers clichés en mode photo de photographe qui essai de penser, le cadrage, la lumière, le sujet, le style, lelelelele pas grand chose.

Pola pour projet de découpe du corps. Benjamin, 2000. Question ? J’ai un corps ou je suis un corps.

Argentiques, tirage maison. Christophe, 2002. Question? La beauté du corps dans le quotidien.

Studio argentique noir et blanc. Bruno, 2005 Question? À LA MORS MOI LE NOEUD (encore une ref au sexe, même dans ses réflexions) L’essentialisme, Oui?

Tout cela bien sûr, sourcé, référencé, thésé..,
Nan goldin pour la première, je sais pu pour la 2eme, et les Becher pour la 3ème.

— Il est maintenant 1hoo du matin.

— Il va falloir que je trouve un système pour pouvoir écrire sans me coucher tard.
Parce que là, je n’ai pas envie de me relire et de mettre en page mes conneries.
— On est d’accord que pour la suite les choses vont s’éclaircir ou pas.
Peut-être cela peut devenir Un journal intime mondial des mémoires d’un Quarantenaire sans le sous?

— Bienvenue à toutes et tous.